Les articles

La répression du poker en ligne aux Etats-Unis se poursuit

Si vous pensiez que la répression du poker en ligne aux Etats-Unis se limiterait à PokerStars, Full Tilt Poker et au réseau Cereus, détrompez-vous. Les dernières nouvelles indiquent que trois personnes affiliées à deux sociétés de jeux en ligne sont aussi accusées de mener des affaires illégales et de blanchiment d’argent.

Le 23 mai, le ministère de la Justice américain a publié une déclaration annonçant que Darren Wright et David Parchomchuk de BetEd et Ann Marie Puig de BMX Entertainment sont inculpés dans deux actes d’accusation distincts. Dans le cadre de la mise en accusation, le ministère de la Justice a saisi 11 comptes bancaires situés à Charlotte, en Caroline du Nord, Guam, Panama, Malte, Portugal et Pays-Bas, ainsi que dix noms de domaine. Les noms de domaine en question comprennent quelques sites reconnaissables, notamment DoylesRoom.com. Voici la liste complète des domaines saisis:

Bookmaker.com, 2Betsdi.com, Funtimebingo.com. Goldenarchcasino.com, Truepoker.com, Betmaker.com, Betgrandesports.com, Doylesroom.com, Betehorse.com et Beted.com.

Maintenant, le gouvernement envisage de confisquer les comptes bancaires et les noms de domaine nommés dans l’acte d’accusation. Le 23 mai, les sites DoylesRoom et BetEHorse étaient encore accessibles aux joueurs américains. Bien que le site porte son nom, Doyle Brunson a rompu ses relations avec Doyle’s Room plus tôt au mois de mai.

Dans des nouvelles quelque peu connexes, Associated Press a rapporté que Bradley Franzen, l’une des 11 personnes nommées dans l’acte d’accusation du 15 avril contre trois grands sites de poker et plusieurs processeurs de paiements, avait plaidé coupable pour les chefs d’accusation moins importants, en échange d’un témoignage contre quelques-uns des autres personnes nommées dans l’affaire.

dans Actualités de l'industrie, Actualités poker, Législation, Poker | Commentaire (0)

Ajouter un commentaire